forum velo dans tous ses états
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
markitos
Día de la Hispanidad
avatar

Nombre de messages : 3917
Age : 45
Localisation : Yerres / Thomery
Humeur : Vive le Piment d'Espelette !!!

MessageSujet: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   Mar 30 Mai 2017 - 17:33

Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017, Etape 1


LUNDI 15 MAI 2017.


Le jour J est arrivé. Cyrus est à l'heure pour me récupérer avec mon chargement et mon vélo, et nous voilà parti au petit matin en direction de Laguiole dans l'Aveyron pour une itinérance en VTT BUL.


En route pour Laguiole.



Nous arrivons sur la Place du Foirail sur les coup de 12h50. Nous avons grand faim, alors avant d'entamer notre pérégrination sur les terres de l'Aubrac nous décidons de nous restaurer dans un restaurant tout proche. 
Enfin il est temps de partir, mais avant nous rendons hommage au taureau en bronze qui se trouve sur la place. Comme il est de coutume parait-il, nous lui touchons les ... Soit disant que ça porte chance 😅
Cette formalité faite nous partons enfin à 13h55. 

















Le début se fait à bon rythme. C'est très roulant même si ça monte. La pente est douce et nous roulons sur des pistes. Il fait très bon, le ciel est bien bleu et la température presque estivale. En moins de 10 km nous prenons plus de 300m. Juste avant d'atteindre le sommet de la journée, nous arrivons à une zone humide. La beauté du lieu nous ravi, le tapis végétal semble glisser doucement dans l'eau. Nous sommes tellement subjugués qu'en repartant nous ne regardons pas les marquages du GRP du Tour des Monts de l'Aubrac que nous suivons, ni même nos GPS, si bien que nous nous engageons sur le mauvais sentier. Ce n'est pas grave, nous nous en rendons compte rapidement et retournons rapidement sur la bonne trace.


Nous laissons Laguiole derrière nous.


Les premières balises du GRP.




Premières estives.



















Nous basculons, quittons la forêt et ça y est nous sommes au coeur du plateau de l'Aubrac. Voici enfin les paysages que nous sommes venus chercher : ces immenses étendues herbeuses à perte de vue, entrecoupées par des kilomètres de clôtures de barbelés mais sans les vaches de race Aubrac. Elles ne sont pas encore montées dans les estives. La Transhumance est pour les 27 et 28 mai. 
Cependant, même si elles ne sont pas là, les clôtures sont fermées et nous devrons ouvrir et fermer un grand nombre de barrières et autres portillons. Ce qui cassera grandement le rythme de notre progression. Il y a encore une chose qui nous agacera un petit peu. C'est que les chemins sont parfois transformés en ruisseaux. Il y a de l'eau partout.


La première d'une longue série de barrière.




Enfin sur l'immensité du plateau de l'Aubrac.















Peu avant le Pont des Quilles nous empruntons une départementale qui va nous mener à Saint-Urcize et Recoules-d'Aubrac juste après. Le paysage change de nouveau. Nous avons quitté les "steppes" de l'Aubrac et nous nous dirigeons droit vers le nord. 


Le pont des Quilles sur le Rioumau.




Saint-Urcize.






Un travail.



Il fait de plus en plus chaud et nos réserves d'eau s'épuisent rapidement, aussi il faut songer à ravitailler. Ce sera fait juste après La Chaldette, au hameau de Reyrac. A la sortie de La Chaldette, un local m'a indiqué que nous y trouverons une fontaine d'eau potable. Selon lui tout le monde y boit. Mais en arrivant sur place nous nous rendons compte qu'elle se trouve juste en dessous d'un pré, un bourbier plutôt, où "paissent" tranquillement des vaches. Nous ne sommes pas convaincus de la potabilité de l'eau. Nous demandons de l'eau dans une première maison, mais l'habitant des lieux nous renvoie vers la fontaine. Je cherche un peu et je trouve enfin une bonne âme charitable qui nous permettra de remplir nos réserves du précieux liquide.






Monsieur Aubrac.


Madame et Monsieur Aubrac.








Le Truc du Cheylaret.



Il se fait tard et je commence sérieusement à accuser le coup. Le lever à 5h du matin, la route, même si je n'ai pas conduit, la chaleur et le profil de la sortie ont eu raison de mon état de forme. Cyrus commence donc à prospecter un endroit où nous pourrions bivouaquer. Et c'est juste après Le Cheylaret, au lieu-dit "Poux de Fajot" (1150m) que nous nous installerons pour la nuit. Nous sommes à l'abri sous des résineux, en retrait du chemin. L'endroit est tout simplement superbe. La vue y est magnifique, nous avons à 100m une fontaine pour la toilette et il n'y a pas âme qui vive à moins d'un kilomètre. Le pied ! Nous plantons les tentes, préparons un feu et nous dînons. A 21h30 tout le monde est au lit.


Le bivouac.














Notre salle de bain du jour.





Les chiffres du jour :
39,8km
04h01 de déplacement (05h34 pauses comprises)
9,9km/h de moyenne (7,1 pauses comprises)
50,4km/h de vitesse max
899m D+
817m D-
Altitude minimale 989m
Altitude maximale 1337m
Revenir en haut Aller en bas
markitos
Día de la Hispanidad
avatar

Nombre de messages : 3917
Age : 45
Localisation : Yerres / Thomery
Humeur : Vive le Piment d'Espelette !!!

MessageSujet: Re: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   Mar 30 Mai 2017 - 17:34

Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017, Etape 2


MARDI 16 MAI 2017.




J'ai eu une nuit un peu agitée. J'ai perdu l'habitude de dormir sous la tente, loin du confort de mon doux foyer. De plus la clarté de la lune m'a réveillé en pleine nuit, j'ai cru que quelqu'un éclairait le campement et ma tente avec une lampe-torche. Je me suis levé et j'ai du coup profité du magnifique spectacle que m'offrait le ciel : les étoiles y brillaient de mille feux. C'était superbe.
Je me suis réveillé à 6h40. J'ai tenté de raviver le feu sans succès. J'ai alors petit-déjeuné en profitant du lever du jour sur les vallées environnantes et sur les Monts du Cantal qui semblent si proche. Cyrus n'a pas tardé à me rejoindre. Lui a parfaitement bien dormi, il a même scié un peu de bois 😅
Une fois le campement replié, rangé et nettoyé, nous nous sommes remis en route, en suivant toujours le GRP et ses balises rouges et jaunes.


Le jour se lève sur le bivouac.

Cyrus dort encore.


Les nuages vont vite disparaître. 

Les Monts du Cantal au nord.

Le Truc du Cheylaret. C'est un ancien volcan.


Le début du parcours du jour est relativement aisé. Nous allons descendre pendant plusieurs kilomètres jusqu'à Saint-Juéry. Les pistes sont relativement roulantes. Tant mieux, cela permet de chauffer les muscles sans se mettre minables dès le départ. Nous progressons entre de vastes prairies et des forêts de résineux et de hêtres. L'arrivée sur Saint-Juéry se fait par une longue descente sur piste puis sur route. Le village est un peu en contrebas du GRP mais nous avons décidé d'y aller pour y prendre un bon café et pour ravitailler en eau. Ce village mérite vraiment une petite visite. Il est situé sur un méandre du Bès, et il est très beau. Mais il se meurt comme nous l'ont expliqué la tenancière du café et son seul et unique client du matin. Pour l'eau nous nous sommes servis directement à la fontaine Fouon Del Roc sur les rives de la rivière Bès, sur leurs conseils.










Le début de la descente vers Saint-Juéry.

Saint-Juéry.






Nous repartons. Par contre à partir de maintenant cela va monter pendant de nombreux kilomètres. Ce n'est pas dur cependant. Nous gérons notre effort. Parfois nous nous retrouvons dans un sentier étroit mais difficilement roulable parce qu'il a été transformé en bourbier par le ruissellement des sources nombreuses dans le coin. Nous atteignons rapidement Fournels, et l'on commence à avoir faim. Aussi nous allons nous ravitailler en produits locaux, fromages et cochonailles, pour pouvoir nous restaurer tranquillement sur une aire de pique-nique au bord de la rivière. Je cherche, sans succès, par la même occasion une pharmacie pour y acheter de la Biafine ... nous avons les bras et les jambes complètement cramées par le soleil. Et bien sûr nous ne pensons pas à acheter à l'épicerie de la crème solaire. Erreur fatale 😨Nous profitons de cette pause et d'un accès au net presque potable pour vérifier la météo. Et là Cyrus me fait savoir que le mauvais temps est annoncé pour le sur-lendemain : orages, fortes pluies et vent fort. Aïeeee, notre 4ème jour risque de mal se passer si les prévisions sont exactes ! 








Pique-nique à Fournels.



C'est donc songeurs et soucieux que nous reprenons notre marche. Déjà nous avons décidé de ne pas faire la variante du GRP qui passe par Saint-Chély-d'Apcher. On a envie de rouler sur l'Aubrac authentique et la variante nous fait contourner encore plus le plateau.
Mais avant d'arriver à la bifurcation entre la variante et le tracé principal, nous décidons de nous arrêter à l'auberge de Termes. Nous voulons quand même prendre un repas chaud et une petite mousse pour étancher la soif. Mais un accueil des plus déplorables nous en a dissuadé. Aussi nous repartons dépités. Pas grave, il y a d'autres communes sur notre chemin et d'autres occasions de boire une bonne bière fraîche. Mais à Termes nous devions récupérer le tracé principal du GRP, et manque de bol, nous nous sommes trompés et sommes repartis sur la variante. Nous nous en sommes aperçus rapidement mais au lieu de faire demi-tour, Cyrus m'a proposé de couper par Aloziers et la Fage Saint Julien. Nous avons retrouvé le tracé prévu juste avant le Truc de l'Homme, le point culminant de la journée.







Termes.






Durant notre progression nous discutons beaucoup quant à la suite à donner à notre itinérance, surtout en ce qui concerne la journée de jeudi. Il est clair que si l'on suit ce qui est prévu, nous allons souffrir à cause de la météo. Aussi d'un commun accord, nous décidons de laisser tomber la partie sud du GRP et de partir sur le GR65, le Chemin de Compostelle, qui traverse le plateau d'est en ouest. Ainsi nous pourrions regagner Laguiole mercredi au lieu de jeudi. Tant pis, je ne verrai pas le Buron des Rajas... 😔
Nous nous ravitaillons aussi en eau à Salèles, les réserves diminuent à la vitesse grand V, il fait de plus en plus chaud, et nos coups de soleil empirent. 
Après le Truc de L'Homme, la pente s'inverse et c'est après une longue descente que nous atteignons Aumont-Aubrac. C'est à partir de là que nous allons suivre le GR65. Mais avant nous nous attablons à une terrasse et dégustons une bonne bière bien fraîche. Nous refaisons également le plein d'eau.


Le Truc de l'Homme.



Nozières.


L'arrivée à Aumont Aubrac se mérite.




Après cette pause bienfaitrice, nous cherchons le Chemin. Pas difficile de le trouver car après une journée et demi seuls sur le GRP, nous allons partager les sentiers avec de nombreux pélerins. Il suffit alors de les suivre. 
Nous avons décidé de faire étape à proximité de Finieyrols pour pouvoir dîner à l'Auberge des Gentianes. 
A partir de maintenant ce ne sera que du pur bonheur. Nous laissons derrière nous le GRP et ses larges pistes et nous enfonçons dans le cœur du plateau de l'Aubrac à partir du carrefour des Quatres Chemins. Les sentiers sont plus techniques et bien plus funs.  Enfin voilà ce que nous étions venus chercher. Par contre il y a toujours autant d'eau et certains passages sur les tourbières se font sur des passerelles en bois.










L'un des nombreux burons de l'Aubrac.





Nous arrivons à destination vers 18h15. Nous trouvons rapidement un endroit où bivouaquer. Ce sera sur la pelouse d'une vieille maison qui semble déserte. On installe le campement, nous nous changeons et allons à l'Auberge des Gentianes où nous dînerons en compagnie de nombreux pélerins. Ce sera un aligot saucisse "pas" fait maison et du vin qui pique. Nous nous en contenterons cependant. Il est temps enfin d'aller nous coucher. Ce soir nous ne faisons pas de feu, nous sommes installés chez des particuliers. 









Les chiffres de l'étape 2:


63,95km
05h22 de pédalage (9h24 pauses comprises)
11,9km/h de moyenne (6,8 pauses comprises)
52,6 km/h max
D+ 1222m
D- 1281m
Altitude minimale 921m
Altitude maximale 1260m



Dernière édition par markitos le Jeu 1 Juin 2017 - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
markitos
Día de la Hispanidad
avatar

Nombre de messages : 3917
Age : 45
Localisation : Yerres / Thomery
Humeur : Vive le Piment d'Espelette !!!

MessageSujet: Re: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   Mar 30 Mai 2017 - 17:35

Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017, Etape 3


MERCREDI 17 MAI 2017.



Cette nuit a été plus fraîche et venteuse que la précédente. De plus le terrain légèrement en pente nous a quelque peu gêné. Cependant, contrairement à Cyrus, j'ai dormi un peu mieux que la veille. 
Je me lève vers 6h20. Il fait toujours aussi beau mais le vent s'est levé et va nous accompagner toute la journée. Il vient de l'ouest, donc nous l'aurons de face régulièrement tout au long de la journée.

Le jour se lève sur le bivouac.

On remballe le campement.



Nous nous élançons un peu avant 8h45. Dès le départ nous allons doubler de nombreux randonneurs, dont beaucoup étaient présents la veille au soir au gîte où nous avons dîné. Le premier kilomètre se fait sur la route, puis nous nous engageons sur un chemin qui va se révéler plaisant à souhait. Il y a des pierres partout mais ça passe facilement. C'est vallonné et l'on prend un énorme pied dans les descentes pleines de marches et de pierres. On s'arrête de temps à autres sur les hauteurs pour prendre des photos et surtout pour admirer ces paysages splendides qui rappellent à Cyrus l'Irlande. 
Juste avant Rieutort d'Aubrac nous retrouvons la départementale qui va longer le Bès. Cette rivière coule de manière majestueuse à travers les vertes prairies. Arrivés à Montgros nous nous arrêtons pour boire un café. L'avantage du GR65, contrairement au GRP, c'est qu'on trouve de tout (cafés, restaurants, épiceries...) dans le moindre petit hameau. 
















A Montgros nous avons quitté provisoirement le GR65 pour aller voir la cascade du Déroc. Nous rejoignons le Compostelle à Nasbinals après avoir lâcher les watts sur le GR670, autrement appelé Chemin d'Urbain V. Dans ce sens il est très très agréable pour deux vététistes en recherche de sensations. 



 La Cascade du Déroc.



Anémone pulsatille.


Nous traversons rapidement Nasbinals. Nous redépassons des pélerins croisés plus tôt dans la matinée. C'est qu'ils avancent vite les bougres 😅
A partir de Nasbinals nous allons rouler sur quelques pistes de ski de fond de la station locale, le Fer à Cheval. Puis une fois celle-ci quitter nous avons voyager sur des chemins perdus dans l'immensité verte de l'Aubrac. Ce passage était un régal pour les yeux mais une véritable souffrance pour les deux voyageurs à vélo. En effet il y avait de nombreux de passages de clôtures, des nombreuses ornières bien profondes, ainsi que des ruisseaux à profusion. Et nous n'arrêtions pas de prendre de l'altitude. Bref nous avons rouler en mode râleurs pendant quelques kilomètres... enfin surtout moi. Heureusement qu'on en prend plein les mirettes. 
Nous montons jusqu'à 1370m d'altitude avant d'attaquer la descente vers Aubrac. Et quelle descente ! Tout en vitesse, petits sauts, caillasses et de nombreux randonneurs dont quelques râleurs ... Nous les ignorons et allons nous attabler en terrasse au restaurant Le Buron de l'Aubrac. Alors que dire de ce déjeuner ? Que ce fût un régal ! Un véritable aligot accompagné par un pavé de bœuf de la race locale, plus une bière artisanale de l'Aubrac également. Le truc en plus c'était que l'aligot était à volonté, autant dire que nous nous sommes fait plaisir 👅.


Sur les pistes de ski de fond de Nasninals.






Buron de Ginestouse Bas.


Buron de Ginestouse Haut.

Violettes Lutea.

Gentiane.



Au fond le Puy de Gudette.



Domerie d'Aubrac.

Au Buron de l'Aubrac.




Après nous être bien rempli la panse et bu un café, nous nous remettons en marche. Nous avons déjà 25km environ dans les pattes, et il nous reste théoriquement un peu moins de 20km à faire. Je discute avec un pélerin croisé ce matin à 100m du départ et qui vient d'arriver au restaurant également. Il a bien marché le bougre ! Il est parti de Lausanne il y a quelques jours et tente de se rapprocher le plus possible de la frontière avant le 28 mai,date de la fin de son pèlerinage.
Nous un peu euphorique en repartant, et sans réfléchir je m'engage à la suite de randonneurs sur le premier GR situé juste après le Buron. La descente qui s'ensuit est faite à toute vitesse. On atteint un ruisseau et commence alors un single qui le suit. On rattrape un groupe de randonneurs qui déjeunent au milieu du sentier. Manque de bol c'est le groupe de râleurs et ils me reconnaissent. Je me fais insulter et prendre à parti 😡 Avec Cyrus on les laisse là, on a autre chose à faire que de se prendre la tête avec des intégristes des chemins. 
Nous retraversons le ruisseau et commence alors une longue ascension à travers une hêtraie. Le sentier est gorgé d'eau. J'alterne poussage et roulage. Il fait très chaud, il est presque 14h. Aussi j'ôte mon casque, le buff et les lunettes. Cyrus m'attend en haut. Quand je le rejoins je m'aperçois que je n'ai plus mes lunettes. Allez, demi-tour ! je repars à pied et les retrouve 400m plus loin. J'ai eu peur de devoir aller jusqu'en bas et de retomber sur le groupe de râleurs. 
Nous continuons mais tout à coup je suis pris d'un énorme doute qui se confirme. Nous ne sommes pas sur le bon GR, nous sommes partis trop au sud. Cyrus me le confirme et nous avons deux possibilités. Faire demi-tour ou rejoindre le bon chemin pour récupérer le GRp comme prévu en faisant un détour. Nous choisissons le second choix. Cette décision sera lourde de conséquences pour la fin de la journée. Cyrus programme son GPS en mode route et nous voilà parti sur les sentiers qu'il nous propose. Mais manque de bol ce ne seront que des "sangliades" qui sont presque refermées par la végétation. Nous allons galérer plus d'une heure en tentant de nous frayer un chemin à travers les ronces, orties et autres arbustes et porter les bikes dans des chaos de roches volcaniques. 1km en 1h ! Nous sommes sortie rincés de cette mésaventure. De retour sur la route nous profiterons d'un petit ruisseau pour faire un brin de toilette et faire la chasse aux tiques. Cyrus en a trouvé plusieurs et moi pas une seule. Nous sommes redescendu à 1000m d'altitude.


On part sur le GR6A, chemin de Saint Guilhem et non sur le GR65.




Cyrus m'attend.


Dans la sangliade, l'enfer vert !


Portage dans le chaos rocheux.



Nous rejoignons Belvezet par la route, et là nous retrouvons enfin le GRP. Nous ne faisons que monter. Et je vais pousser longuement sur les parties cassantes. Je monte sur le vélo si c'est roulant et si le pourcentage n'est pas trop important. Je suis ruiné. Cyrus monte au train. Un autre problème se pose à nous. Nous n'avons plus d'eau dans les poches à eau. Il ne nous reste que les bidons, soit entre 650 et 700ml. Il va falloir se rationner, pas facile avec la chaleur qu'il fait. Quand on croit que l'on s'approche du sommet, un vallon se présente à nous et on reperd de l'altitude. Zut tout est à recommencer. Deux ou trois fois nous subirons ce désagrément. Je prend mon mal en patience mais j'ai tout de même le moral dans les chaussettes. Cyrus semble plus facile, même s'il est bien fatigué également. Il est d'une patience d'ange. Il m'attend de nombreuses fois. 
Heureusement que la plupart du temps nous roulons à l'ombre des hêtraies. L'heure tourne, nous allons arriver tard à Laguiole, tant pis pour les provisions de fromage que j'avais promis d'acheter à ma chérie. 
Au 49ème kilomètre nous atteignons le sommet, 1350m et à partir de maintenant c'est une longue et folle descente de presque 10km qui va vite nous ramener à Laguiole. Nous lâchons tout, sur certaines portions nous roulons à plus de 50km/h, et pourtant il y a de la caillasse, des trous, des ornières, bref de nombreux pièges. 
A 19h25 nous sommes place du Foirail. Une dernière photo au pied du Taureau de Bronze. Nous nous changeons rapidement et filons dîner. S'en est fini de notre itinérance. Nous sommes rincés, vidés, exténués ... mais heureux de ce que nous avons fait. Le retour sur la région parisienne de passa sans encombre mais sous des trombes d'eau, nous avons bien fait d'annuler la 4ème étape.


Pour conclure je tenais à remercier grandement Cyrus. Il a été un partenaire d'aventure exemplaire, agréable et surtout d'une immense patience. Bref s'il me propose de repartir avec lui sur une autre itinérance, je n'hésiterai pas une seconde, j'accepterai aussitôt 😉


A Belvezet.

Croix de la Crouzette.




Grotte du Maquis d'Aubrac ou Grotte des Enguilhens



La traditionnelle photo où je fais genre "je suis au bout du rouleau" 😅

A l'approche du sommet.



Ça redescend sur Laguiole.

Laguiole.









Les chiffres de la 3ème étape:
55,3 km
6h18 de déplacement (10h42 pauses comprises)
8,8 km/h de moyenne (5,2 pauses comprises)
51,1 km/h max
D+ 1375m
D- 1616m
Altitude minimale : 1004m
Altitude maximale : 1367m
Revenir en haut Aller en bas
markitos
Día de la Hispanidad
avatar

Nombre de messages : 3917
Age : 45
Localisation : Yerres / Thomery
Humeur : Vive le Piment d'Espelette !!!

MessageSujet: Re: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   Mar 30 Mai 2017 - 17:36

Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017, le bilan.


    Que dire de cette itinérance ? Qu'elle a été écourtée et que l'on est déçu ? Mais pas du tout ! Même si le programme initial n'a pas été respecté à cause des prévisions météos, nous en avons pris plein les yeux Cyrus et moi. Certes le GRP est constitué essentiellement par de larges pistes, mais les paysages et l'envie de rouler nous les ont fait oublier. Le plaisir était bien là ... et les difficultés également. 
Le GRP contourne le plateau de l'Aubrac et passe peu dans les estives. Aussi notre décision de le quitter à Aumont-Aubrac pour rejoindre le GR65 nous a permis de rouler enfin au coeur du plateau. C'est ce que nous recherchions en venant ici. Les pistes ont alors fait place de très nombreuses fois à des sentiers techniques. Si je devais refaire une itinérance dans l'Aubrac, je pense que ferai des circuits en étoiles, avec un camp de base au coeur des estives. Il y a de quoi faire et s'amuser grandement sur cette partie du Massif Central à cheval sur trois départements (Aveyron, Cantal et Lozère) et trois régions ( Midi-Pyrénées, Auvergne et Languedoc-Roussillon) ... ok, ok je n'arrive pas à me faire au nouveau découpage administratif, je suis vieux jeu 😅

En ce qui concerne le BUL en lui même, j'ai enfin trouvé le bon compromis. J'avais le poids idéal sur le dos. J'ai chargé le vélo avec la tente, le matelas, une sacoche de selle et une autre de cadre, plus un bidon de 700ml. Malgré ça il restait très maniable. Cependant j'ai un peu mal dormi, par manque d'habitude et un sac de couchage un peu limite (Millet Baïkal 750). Il va falloir que je pense sérieusement à le changer, et ce sera certainement le même que celui de Cyrus, un Wilsa Down Ultralite 300. La différence de poids avec le Millet est minime, il est juste un peu plus encombrant. Je m'en accomederai.
Je suis toujours aussi satisfait avec ma tente. Ce n'est pas la plus légère mais il fait largement le taf !

Il n'y a que sur la nourriture que l'on s'est un peu planté. On est parti avec trop de plats lyophilisés (3 chacun). En effet on trouve de tout dans cette région pour pouvoir se restaurer: épiceries, bistrots, gîtes, burons ... et de plus c'est une terre d'eau et on trouve des fontaines partout. Attention toutefois à vérifier la potabilité de celles-ci. Il y a beaucoup de bovins et l'eau peu être "polluée". Pour parer à cela Cyrus avait emporté une gourde filtrante et moi des pastilles Micropur. Mais nous n'avons pas eu besoin de nous en servir.

Enfin je voudrais de nouveau remercier Cyrus de m'avoir accompagné dans cette aventure. L'entente a été parfaite et franchement je signerai tout de suite pour une autre itinérance en sa compagnie 😉

Les chiffres de l'Itinérance, trois jours de VTT qui ont donné :

159,05 km
15h42 de pédalage 
25h41 pauses comprises 
10,2 km/h de moyenne (6,37 km/h avec les pauses)
3496m de D+



Et enfin le petit film résumant ce périple Aubracois 😜


Revenir en haut Aller en bas
YETI77
Roues
avatar

Nombre de messages : 1748
Age : 44
Localisation : CHARTRETTES
Humeur : chavabien

MessageSujet: Re: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   Mar 30 Mai 2017 - 20:20

J adore votre périple!
J aimerais vraiment faire parti d'une de ces aventures!
Revenir en haut Aller en bas
Dre dans l'pentu
jeu de direction
avatar

Nombre de messages : 2810
Localisation : Combs la ville

MessageSujet: Re: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   Mer 31 Mai 2017 - 5:38

c'est sympa de faire ca!!!

On en a parler ce week end, Tomasi se prepare a la grande traversée des alpes en + de 30 jrs
Depart de Slovénie jusqu a Annecy,120000 de denivelé ce qui donne 3000/par jour... Le furieux
Revenir en haut Aller en bas
Jass'
jeu de direction
avatar

Nombre de messages : 2749
Age : 43
Localisation : 77
Humeur : humour...

MessageSujet: Re: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   Mer 31 Mai 2017 - 7:28

Yes sympa le long CR + les photos, ça donne un bon descriptif de ce que vous avez fait !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CR] VTT BUL : Itinérance dans l'Aubrac du 15 au 17 mai 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Momo dans l'aubrac, by fred
» Plongée dans l'Aubrac ( à méditer ! )
» [Course à pied] Trail Running dans l'Aubrac, un océan de verdure!!!
» [E46 330D an 01] Quelle huile pour boite et pont ?(résolu)
» Road Trip dans les alpes en Autriche 23-27 septembre 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum hell-bike VTT :: Evenements - Sorties - Entrainements :: Comptes Rendu et Photos-
Sauter vers: